Le protocole de la CEDEAO sur la démocratie et la bonne gouvernance examiné au sommet citoyen de Lomé

image

Des organisations de la société civile (OSC) ouest-africaines prennent part du 13 au 15 juillet à Lomé au sommet citoyen sur la mise en œuvre et l’avenir du protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le représentant permanent de la CEDEAO au Togo, Garba Lompo, en présence du chef de la délégation de l’Union Européenne (UE) au Togo, Nicolas Martinez Berlanga.

La rencontre de Lomé vise à créer une synergie des mouvements citoyens, sociaux et des organisations syndicales ouest-africains autour de la promotion de la bonne gouvernance dans l’espace CEDEAO, de définir une position commune de la société civile sur le projet de réforme du Protocole de bonne gouvernance.

Les participants feront également des plaidoyers en direction des décideurs pour les amener à reprendre les discussions sur le projet de réforme afin d’aboutir à un document de protocole qui répond aux droits et légitimes des aspirations des populations de l’Afrique de l’Ouest.

Plusieurs modules sont inscrits à l’agenda du sommet, notamment « Bonne gouvernance : un vecteur fiable de développement » ; « Bonne gouvernance et citoyenneté : rôle des sociétés civiles africaines » ; « Focus sur le protocole de bonne gouvernance de la CEDEAO : où en est-on ? », « L’armée et les forces de sécurités dans un Etat démocratique » ; « Nouveaux médias et leur contribution à la promotion de la gouvernance en Afrique ».

Pour le coordonnateur des Universités sociales du Togo (UST), Prof David Dosseh, « la société civile ne s’est pas suffisamment impliquée d’abord dans l’élaboration du protocole, et surtout dans son application. Donc l’objectif de ces trois jours de rencontre, c’est de faire tout d’abord une appropriation du protocole, le revisiter, l’habiller et faire des propositions à l’Institution sous-régionale afin que ce protocole serve encore plus les intérêts des citoyens de l’espace CEDEAO ».

Le chef de la délégation de l’UE a indiqué que ce sommet confirme la position de la société civile dans la promotion de la bonne gouvernance dans l’espace CEDEAO.

Des recommandations en termes d’amendement au protocole de bonne gouvernance de la CEDEAO sous forme d’une déclaration du sommet citoyen de Lomé, seront remises au représentant de l’Institution sous-régionale et aux autorités togolaises.

Le Protocole sur la démocratie et la bonne gouvernance additionnelle au Mécanisme de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de sécurités a été adopté le 21 décembre 2001 à Dakar.

Par Xinhua | 14-07-2017

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s