Côte d’Ivoire / Affaire cache d’armes: le domicile abidjanais de Soul to Soul, perquisitionné, ses téléphones portables auraient été emportés

image

Cette fois-ci c’est une autre résidence de dénommé Souleymane Kamaraté Koné dit Soul To Soul, chef de protocole du président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume kigbafori Soro, sise à Deux Plateaux (Abidjan, Cocody), qui a été perquisitionnée lundi 3 juillet, à la mi-journée, a-t-on appris des sources concordantes, dont APA.

L’agence l’a appris de l’entourage de Soul to Soul, qui lui a dit que les policiers qui ont mené l’opération « sans aucun mandat de perquisition » ont dit « agir sur ordre du procureur de la République » et « ont emporté ses téléphones portables ».

Une information confirmée sur le portail Abidjan.net par un article publié et signé par ce dernier, qui ne confirme toutefois pas que ses téléphones portables ont été emportés par les policiers.

Selon cet article, l’information émane d’un communiqué signé d’ADOU Richard Christophe, Procureur de la République, dont Abidjan.net a reçu copie ce jour même.

« Une perquisition a été effectuée, ce jour, au domicile abidjanais de Monsieur KAMARATE Souleymane alias Soul to Soul, sis à Cocody les Deux-Plateaux », indique le texte.

L’opération s’est effectuée sans mandat. « Le Procureur de la République tient à préciser que le code de procédure pénale ivoirien n’exige pas de mandat pour effectuer une perquisition domiciliaire », justifie le texte.

Cette perquisition, souligne le communiqué, s’inscrit « dans le cadre de l’enquête ouverte à la suite de la découverte d’une cache d’armes à Bouaké ».

En effet, poursuit le document, « le parquet a pris une réquisition en date du 07 juin 2017, aux fins de perquisitions sur l’ensemble du territoire de la République ».

Ainsi, toutes personnes détenant illégalement les armes sont-elles appelées à les déposer au risque de s’exposer aux sanctions prévues par la loi.

« Le parquet réitère son appel à toutes les personnes qui détiennent encore des armes, de les déposer au risque de s’exposer à des poursuites pénales et aux peines sévères réprimant les actes de détention et d’entreposage des armes de la première catégorie », conclut le communiqué.

Au fait, suite à la récente mutinerie qui a secoué la Côte d’Ivoire, particulièrement la ville de Bouaké, située au centre du pays et le boute-feu de toutes ces mutineries, une supposée cache d’armes y a été découverte.

Le Ministre auprès du Président de la République, chargé de la Défense, Alain Richard Donwahi, l’avait confirmé et promis l’ouverture d’une enquête diligente pour déterminer « le propriétaire de cette cache d’armes ».

Plusieurs membres autoproclamés du Cabinet de Communication de l’ex-chef rebelle, Guillaume Soro, composé de son spin doctor, le controversé philosophe camerounais Francklin Nyamsi et de l’ancien ministre des Sports déchu Alain Lobognon, qui semble déçu de la coalition au pouvoir, l’ont, surtout ces deux derniers, confirmé ensuite, mais comme à l’accoutumée ont crié cabale.

Pour eux, la personne visée par cette affaire, n’est autre que Guillaume Soro, proie à une grande conspiration au sein de sa famille politique pour juguler son ascension sur le sommet de l’État à quelques encablures de 2020.

Suite à cette affaire, Soul to Soul a été convoqué maintes fois à la brigade de recherches de la gendarmerie d’Abidjan-Plateau, pour être entendu, mais l’homme sur lequel tous les soupçons pèsent, s’en était tiré plusieurs fois. Il devra de nouveau, répondre aux questions des enquêteurs de la gendarmerie, jeudi prochain.

Kouroukanfouganews

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s