Côte d’Ivoire : six gendarmes meurtriers des agents de pompes funèbres à Arrah, déférés

image

Six gendarmes qui ont eu la gâchette facile pour tuer six personnes dont cinq agents de la Société ivoirienne de pompes funèbres (Sipofu) dans la nuit de samedi 27 à dimanche 28 mai à Arrah, une localité dans le Centre-Est ivoirien, ont été déférés, a-t-on appris des sources concordantes, dont l’IAIP.

Selon l’AIP, le Commissaire du gouvernement, Ange Kessy Kouamé, a annoncé mardi, l’arrestation de six gendarmes qui seront poursuivis pour ‘’homicide volontaire’’, impliqués dans l’assassinat d’agents de pompes funèbres à Arrah.

‘’L’enquête ouverte est terminée. Les six gendarmes sont déférés depuis ce matin. Ils seront poursuivis pour homicide volontaire’’, a indiqué le commissaire du gouvernement face à la presse et en présence des familles des défunts.

Les vrais braqueurs, comme l’indique le rapport de l’enquête, étaient à pieds après leur forfait au cours duquel ils ont emporté près de 32 millions de FCFA.

‘’Les gendarmes n’étaient pas du tout en légitime défense. Aucune des victimes n’avait une seule arme’’, a-t-il fait remarquer, révélant que l’enquête a démontré une exécution sommaire parmi les victimes.

‘’Le rôle des forces de défense et de sécurité n’est pas de tuer. C’est d’arrêter les bandits sauf en cas de légitime défense’’, a expliqué le Commissaire.

Six personnes dont cinq agents de la Société ivoirienne de pompes funèbres (Sipofu) avaient été tuées dans la nuit de samedi 27 à dimanche 28 mai par des éléments de la gendarmerie à Arrah, une localité dans le Centre-Est ivoirien, comme une source sécuritaire l’avait rapporté à l’APA, quelques heures après la bavure.

De retour d’une cérémonie funéraire, ces agents de la Sipofu avaient fait une escale dans une buvette tard dans la nuit, le temps de regagner Abidjan, quand ont surgi les gendarmes avec des armes au poing, avait indiqué cette même source.

Le drame est survenu à 3 heures du matin, a-t-elle rapporté, soulignant que les gendarmes ont été orientés vers ces individus à la suite d’une agression d’un opérateur économique, à qui il a été dérobé plus de 30 millions de Fcfa.

Les forces de l’ordre ont tiré à bout portant sur ces individus, les atteignant mortellement. Cinq personnes ont été identifiées comme agents de la Sipofu et une autre personne qui leur tenait compagnie, avait poursuivi la même source.

Ces agents ont été ‘’assimilés’’ à des braqueurs qui selon l’informateur des gendarmes se trouvaient dans cette buvette, a-t-il dit, confiant que les corps des personnes abattues sont à Arrah.

Dans un communiqué transmis à l’APA, un peu plus tard, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale, le Général de brigade Nicolas Kouadio Kouakou annonçait avoir ouvert une enquête sur cette situation.

‘’Le samedi 27 mai 2017, des éléments de la Brigade de Gendarmerie d’Arrah ont abattu au cours du service six personnes dans des circonstances non encore élucidées’’, avait confirmé le communiqué qui soulignait qu’à ‘’cet effet, le Commandant Supérieur de la Gendarmerie Nationale a ouvert une enquête à travers la section des recherches de la Gendarmerie Nationale’’.

‘’Les investigations permettront d’établir avec clarté et précision les conditions dans lesquelles les gendarmes sont intervenus et de situer les responsabilités. En attendant, les intéressés sont aux arrêts’’, ajoutait le texte, rassurant que toute la ‘’lumière’’ sera faite sur cette affaire.

Kouroukanfouganews

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Une réflexion sur « Côte d’Ivoire : six gendarmes meurtriers des agents de pompes funèbres à Arrah, déférés »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s