Côte d’Ivoire: la lettre de Charles Blé Goudé dans laquelle il félicite son «ami» KKB pour son retour au PDCI, et compte le revoir à la Haye en juillet

image

Dans un communiqué rendu public le 21 juin 2017 par son cabinet, dont Kouroukanfouganews a reçu copie via des sources concordantes, l’ancien ministre de la Jeunesse et leader des Jeunes patriotes, Charles Blé Goudé, a félicité, dans une lettre, son «ami» Kouadio Konan Bertin dit KKB pour son retour au Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), de même que les dirigeants de ce parti pour « leur attitude de sagesse ».

Notons que le désormais frondeur Kouadio Konan Bertin dit KKB, connu autant pour son impertinence que pour sa lèse-majesté à l’égard de leur baron, avait annoncé officiellement le lundi passé à Abidjan son retour au sein du PDCI, dont il était l’un des leaders charismatique de la Jeunesse, qu’il avait quitté pour se présenter à l’élection présidentielle de 2015, contre l’avis de celui-ci qui avait retiré sa candidature en faveur de celle d’Alassane Ouattara qui briguait un deuxième mandat.

La décision de KKB de revenir dans sa famille politique en enfant fugueur, n’est pas due à ses revers lors de l’élection présidentielle de 2015 et des législatives passées où il a perdu son siège à l’Assemblée nationale ivoirienne, comme on le suppose ; mais due, d’après lui, à la décision « du PDCI de présenter un candidat en 2020 et d’étudier une révision de la Commission électorale indépendante (CEI) », chargée du scrutin.

A part ces informations supplémentaires sur KKB, la lettre de l’ex-secrétaire général de la Fesci, Blé Goudé, semble rentrer dans le cadre de la Réconciliation des Ivoiriens, même si l’auteur refuse de tendre la main aux cadres du Rassemblement des républicains (RDR) qui pour autant n’a pas évincé tout seul le Front populaire ivoirien (FPI) lors de l’historique voire tragique présidentielle de 2010, mais avec toute une coalition dirigée par les deux grands partis politiques sus-cités, le RDR et le PDCI. C’est peut-être que pour mettre de plus l’accent sur ce processus de réconciliation que le célèbre prisonnier de Scheveningen compte revoir son ami le 1er juillet.

Bref, voici la célèbre lettre de Charles Blé Goudé à son ami KKB

La Haye le 21 juin 2017,

Félicitations, Cher ami!
Le lundi 19 juin dernier, à l’issue d’une rencontre avec le secrétaire général exécutif du PDCI-RDA, tu as annoncé ton retour au sein de ton parti. Dans l’intérêt de la cause commune, les responsables du PDCI t’ont accueilli à bras ouverts au siège de votre parti. Vous vous êtes assis et vous avez vidé la contradiction qui vous opposait. En définitive, tu as été réintégré dans les instances dirigeantes, mettant ainsi fin à plusieurs années d’incompréhensions.
Au nom de notre amitié, qui a été construite dans le respect de nos différences, au nom de notre vision qui prône le choc des contradictions comme mère de la vérité, je voudrais ici t’adresser mes félicitations. J’associe à ces félicitations, les dirigeants de ton parti, pour leur attitude de sagesse face à ta démarche noble. Après la décoration d’Essy Amara et Charles Konan Banny, après la réintégration de l’honorable Yasmina Ouégnin et les députés indépendants, aujourd’hui, toi. Cette politique de tolérance n’a diminué personne ; elle n’est ni la victoire d’un clan, ni l’humiliation d’un autre : c’est plutôt la démonstration de la grandeur de votre parti et le réconfort de vos militants, mais surtout, un regroupement de votre équipe et de ses valeurs internes, avant les échéances de 2020. C’est de cette Côte d’Ivoire que notre génération a toujours rêvé. Cette Côte d’Ivoire tolérante, où les enfants d’une même case finissent toujours par régler leurs différends. Cette Côte d’Ivoire, où l’adversaire politique n’est pas considéré comme un ennemi condamné à être cloué au pilori. Ton appartenance au PDCI-RDA et ta fidélité au Président Bédié, n’ont jamais constitué un obstacle à l’amitié que tu entretiens avec moi, Charles Blé Goudé, un Pro-Gbagbo. Refusant de nous enfermer dans une géographie politique, nous avons toujours assumé publiquement notre amitié, gage d’une Côte d’Ivoire qui brise les clôtures politiques. Tu as même bravé les menaces et autres intimidations pour nous visiter ici à la Haye, le président Gbagbo et moi, alors que nous étions adversaires aux élections de 2010. Prouvant ainsi qu’on ne se querelle pas sur tous les sujets, tout comme on n’est pas obligé de s’entendre sur toutes les questions. C’est cela qui fait la particularité de notre génération. D’ailleurs Je t’attends encore pour une autre visite le 1er juillet prochain comme convenu. Nous saisirons certainement cette opportunité pour parler de notre chère patrie. Car en 2020, l’emportera celui qui sera à même de rassembler les filles et fils de la Côte d’Ivoire, de rassurer les ivoiriens, et non celui qui leur aura le plus fait peur. Les ivoiriens ont tellement été traumatisés qu’ils n’ont plus besoin d’un dirigeant ou d’un parti politique qui inspire la peur et l’intolérance. Félicitations, cher ami et à bientôt !

Ton ami, Charles Blé Goudé
Homme politique en détention préventive à la Haye

Kouroukanfouganews

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s