Côte d’Ivoire / Le retour d’un enfant fugueur du PDCI appelé KKB : « Je reviens à la maison me mettre à disposition du secrétaire exécutif »

image

Après ses revers lors de l’élection présidentielle de 2015 et des législatives passées, l’enfant fugueur du PDCI, KKB, ne veut pas goûter la traversée du désert ou réessayer de faire le cavalier seul, il décide de rentrer vite à la maison et prendre sa place au sein de sa famille politique.

Le désormais frondeur Kouadio Konan Bertin dit KKB, connu autant pour son impertinence, a annoncé lundi à Abidjan son retour au sein du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI – majorité) dont il avait claqué la porte pour se présenter à la présidentielle de 2015, contre l’avis de son parti, nous rapporte des sources concordantes, dont l’AFP.

« Je reviens à la maison me mettre à disposition du secrétaire exécutif », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse au siège du parti, à Abidjan, dont il n’avait plus foulé le sol depuis le congrès de 2013.

La décision « du PDCI de présenter un candidat en 2020 et d’étudier une révision de la Commission électorale indépendante (CEI) », chargée du scrutin, ont favorisé ce retour, a-t-il poursuivi.

Réputé pour sa gouaille, l’ex-député s’était opposé à la stratégie du PDCI visant à ne pas présenter de candidat en octobre 2015 contre Alassane Ouattara, qui briguait un deuxième mandat, afin d’assurer la victoire de ce dernier.

Il avait estimé que le soutien du chef du PDCI, Henri Konan Bedie, à la candidature de Ouattara était une erreur. « Ne pas avoir de candidat en 2015, c’est participer ensemble à la signature de l’acte de décès du parti de Félix Houphouët-Boigny », le premier président de la Côte d’Ivoire (1960-1993).

« L’élection présidentielle est la mère de toutes les batailles politiques et c’est autour d’elle que les activités politiques s’exercent. Pour moi il ne fallait pas laisser mourir le PDCI », un parti cinquantenaire, a-t-il souligné.

« On se réjouit de ce retour (…) en tant qu’ancien animateur, KKB peut apporter davantage de dynamisme dans la mobilisation en vue des échéances de 2020 », s’est félicité, Djedri N’Goran, directeur de l’administration et du personnel au PDCI.

Kouadio Konan Bertin, 48 ans a été pendant 12 ans leader de la Jeunesse du PDCI jusqu’en 2013. Elu député PDCI de la commune de Port-Bouët, quartier d’Abidjan, il a perdu son mandat en 2016, lors des dernières législatives.

Alassane Ouattara a remporté la présidentielle de novembre 2015, il avait été élu pour un nouveau quinquennat dès le 1er tour avec 84% des voix et une participation de 53% environ.

Le Rassemblement des Républicains (RDR), le parti de M. Ouattara forme avec le PDCI, la coalition au pouvoir en Côte d’Ivoire.

Kouroukanfouganews avec AFP

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s