Le groupe Magic System se dit exaspéré après les différentes mutineries de soldats en Côte d’Ivoire

image

Par la voix de son lead vocal et son leader Salif Traoré dit A’Salfo, le groupe ivoirien Magic System a exprimé, mercredi 24 mai à Abidjan, son exaspération après les différentes mutineries de soldats réclamant des primes qui ont ébranlé la Côte d’Ivoire et « terni son image à l’international », nous rapporte l’AFP.

« Il y a quelques semaines quand on tapait Abidjan sur l’internet, on voyait (les musiciens) Salif Keïta, Black M ou Singuila sur scène. Ces images ont changé, faisant place aux treillis et aux coups du fusils (…), c’est déplorable pour l’image du pays », a affirmé A’Salfo à un correspondant de l’AFP.

La Côte d’Ivoire, à peine sortie d’une décennie de guerre civile, faisait peau neuve avec une des croissances les plus hautes en Afrique, attirée par les investisseurs. Pour A’Salfo, ces mutineries meurtrières « peuvent décourager ou inquiéter des investisseurs ».

« Je dis aux militaires, les yeux dans les yeux, plus jamais ça! » a martelé A’Salfo, nommé en 2012 ambassadeur de l’Unesco pour l' »alphabétisation et la culture de la paix ».

Et de poursuivre : « En tant que leader d’opinion, je lance un appel aux militaires: on veut voir cette Côte d’Ivoire qui chante et danse et non cette Côte d’Ivoire qui tire en l’air », tout en se disant « prêt aller chanter la paix dans les casernes » du pays.

Il faut dire que le gouvernement ivoirien n’a pas respecté ses engagements vis-à-vis de ces soldats auxquels il avait promis de payer les reliquats des primes dont ils avaient touché 5 millions de francs CFA au début de la mutinerie le janvier passé. C’est pourquoi A’Salfo a aussi demandé au gouvernement ivoirien de « respecter ses engagements » vis-à-vis des insurgés.

Les mutineries, qui avaient paralysé les activités pendant plusieurs jours, ont fait au total quatre morts et neuf blessés dans tout le pays, selon le bilan du gouvernement. Un accord a permis de mettre fin au mouvement.

Mais le gouvernement ivoirien n’en a pas fini avec les soldats qui disent haut et fort qu’ils l’ont porté au pouvoir. Par exemple ceux qu’on appelle les « démobilisés », qui réclament pour chacun 18 millions de francs CFA et qui refusent tout accord en dehors du paiement de ces primes

Ces derniers ont même bloqué le lundi passé la ministre de la Solidarité Mariatou Koné pendant une bonne dizaine de minutes à la levée du corps d’un des leurs à la morgue de Bouaké, qui a été tué il y a des jours par des mutins qui leur ont reproché d’avoir réclamé des primes similaires à celles qu’ils réclamaient.

Les démobilisés sont ensuite descendus dans les rues pour manifester. Mais lors des échauffourées avec les forces de l’ordre déployées pour les en empêcher ils ont perdu trois de leurs hommes dans des circonstances qui restent encore floues.

Magic System, groupe star de la musique ivoirienne, enchaîne les tubes en Afrique et en Europe depuis son succès « Premier Gaou ». Le groupe avait été invité à jouer au Louvre lors de la célébration de la victoire du président français Emmanuel Macron élu le 7 mai.

Kouroukanfouganews avec AFP

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s