Ouverture officielle du siège de l’Organisation internationale du cacao en Côte d’Ivoire

image

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, accueille officiellement depuis mardi le siège de l’Organisation internationale du cacao (ICCO), précédemment basée à Londres, a constaté Xinhua.

Le vice-président ivoirien Daniel Kablan Duncan, qui a inauguré l’édifice, a indiqué que l’installation à Abidjan du siège de l’ICCO était ressentie par le gouvernement ivoirien comme une marque de confiance renouvelée à l’égard du pays.

« L’installation du siège de l’ICCO à Abidjan permettra de mieux appréhender les questions liées au cacao et de favoriser une meilleure intervention auprès des producteurs », a souligné M. Duncan.

Le président du Conseil international de l’ICCO, Luis Valverde, a indiqué que « l’installation en Côte d’Ivoire du siège de l’ICCO était justifiée eu égard au poids que représente la Côte d’Ivoire dans l’économie cacaoyère mondiale ».

Selon lui, la Côte d’Ivoire, en accueillant ce siège, pourra bénéficier de meilleures informations sur le cacao et ses opportunités et former une élite spécialisée dans les questions relatives au cacao.

Pour un expert ivoirien, cette décision s’inscrit aussi dans la volonté du gouvernement de développer la transformation locale des fèves pour créer plus de valeur sur place.

L’ICCO a été créée en 1973 à Londres pour mettre en œuvre le premier accord international sur le cacao, négocié à Genève lors de la Conférence des Nations Unies sur le cacao.

Son objectif est de renforcer le secteur mondial du cacao, de favoriser son développement durable et d’accroître les bénéfices pour toutes les parties prenantes sur ce marché (producteurs et consommateurs).

L’organisation regroupe à ce jour 51 pays, dont 21 pays producteurs.

Avec une production annuelle de plus de 1,7 million de tonnes, la Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao.

L’installation du siège de l’ICCO à Abidjan avait été décidée en mai 2002, mais cette décision n’était pas entrée en application en raison de la rébellion armée, suivie huit ans plus tard par la crise post-électorale de 2010-2011.

Par Xinhua | 26-04-2017

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s