Quelle est la « mère de toutes les bombes » utilisée pour la première fois par Donald Trump, qui n’a fait que 36 morts dans le rang de l’EI ?

image

Nous vous présentons la bombe GBU-43, la plus puissante bombe classique jamais utilisée dans des combats par l’armée américaine, mais que le président Trump a fait larguer jeudi 13 avril contre un fief de l’État islamique dans les montagnes de la province afghane de Nangarhar, à proximité de la frontière pakistanaise.

La « mère de toutes les bombes », ou bombe à effet de souffle massif MOAB (un acronyme tiré de l’anglais signifiant « Massive Ordnance Air Blast Bomb », n’a fait que seulement 36 morts dans le rang des jihadistes, d’après un décompte de l’armée américaine.

En revanche l’EI a démenti, par l’entremise de son organe de propagande Amaq, avoir subi des pertes lors du bombardement américain. « Une source de sécurité a démenti auprès de l’agence Amaq tout mort ou blessé dans la frappe américaine d’hier à Nangarhar », a affirmé l’agence, en faisant référence au largage de la bombe GBU-43.

image

La bombe GBU-43 a une puissance correspondant à 11 tonnes de TNT et c’est la première fois que l’Amérique l’utilise sous l’ère dangereuse de Trump, non pas contre un État ennemi, mais contre le groupe djihadiste de l’État islamique qui n’est représenté dans cette zone d’influence d’Oussama Ben Laden qu’est l’Afghanistan que par un epsilon de combattants, sa zone d’influence étant l’Irak et la Syrie.

En comparaison, la bombe GBU-43 est dix et 20 fois moins puissante que les bombes atomiques larguées sur Hiroshima et Nagasaki en 1945, qui ont une puissance équivalente à 15 000 et 20 000 tonnes de TNT.

Elle coûte 16 millions de dollars américains l’unité et son programme de mise au point a coûté 314 millions de dollars, toujours en devises américaines.

Mais il faut dire que dans notre monde qu’on dit civilisé d’aujourd’hui, et espère voir débarrassé des armes à forte explosion nucléaire, sauf l’Amérique qui puisse utiliser une telle bombe pour ne tuer que 36 personnes, et être indemne des critiques et des protestations dans les colonnes des journaux, sur les ondes et sur les plateaux des télévisions. Imaginons que ce soient les russes, iraniens et syriens !…

Kouroukanfouganews

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s