Burkina Faso : les militaires auteurs de l’attaque d’une poudrière condamnés de 3 à 17 années de prison

image

Des militaires burkinabè de l’ancienne Garde présidentielle de l’ancien régime Blaise Compaoré ont été condamné jeudi pour « complot » de 3 à 17 années de prison ferme après avoir attaqué en janvier 2016, une poudrière de l’armée.

Au total une vingtaine de militaires burkinabè ont été condamnés à l’issue d’un procès marathon débuté mardi dernier.

Ils ont été accusés d’avoir lancé l’attaque dans le but de récupérer des armes pour libérer des généraux incarcérés après le coup d’Etat manqué de 2015.

Un soulèvement populaire a chassé du pouvoir en octobre 2014 l’ex-président Blaise Compaoré. Un coup d’Etat a été organisé en septembre 2015 par des membres de l’ex-Garde présidentielle pour tenter de renverser le gouvernement de transition. Avec le soutien du peuple et de l’armée réguligère, le gouvernement de transition a rapidement déjoué le putch, et les généraux cerveaux de cette tentative de coup d’Etat ont été incarcérés depuis.

Par Xinhua | 07-04-2017

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s