Libye: Tripoli de nouveau le théâtre de violences affrontements

image

En Libye, la capitale Tripoli connaît depuis ce jeudi une violente bataille. Deux milices s’affrontent à coup d’armement lourd. Il y a déjà plus de 25 victimes, des morts et des blessés, dont plusieurs civils.

Ces affrontements sont considérés comme les plus violents à Tripoli depuis des mois. Ils opposent, dans le quartier d’Abou Slim, une milice qui dépend du gouvernement d’union nationale à une autre milice qui dépend elle d’un ancien Premier ministre, Khaled al-Gouil. C’est dans ce même quartier que le convoi du Premier ministre a fait l’objet de tirs nourris lundi dernier. Et la milice de Khaled al-Gouil est accusée d’en être à l’origine.

Cette milice ne reconnaît pas le gouvernement issu de l’accord politique interlibyen. C’est pourtant lui qui a le soutien de la communauté internationale. Le mois dernier, ses combattants avaient occupé plusieurs ministères à Tripoli et annoncé la création d’une « garde nationale ».

Ce jeudi dans l’après-midi, ils ont attaqué un centre de la sécurité nationale et enlevé quatre de ses membres. D’où les combats actuels. Des internautes diffusent des photos de maisons et de voitures brûlées dans ce quartier. D’autres photos montrent des chars, la preuve -si on en croit ces images- que les combats se déroulent à l’arme lourde.

Les habitants de Tripoli ne cessent d’appeler au retrait des armes lourdes et des milices de la capitale libyenne.

Par RFI | 24-02-2017

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s