Violences au Parlement sud-africain: l’Alliance Démocratique porte plainte

image

L’Alliance Démocratique (DA), parti d’opposition sud-africain, dirigé par Mmusi Maimane, a annoncé vendredi 10 janvier qu’elle porterait plainte après les violences au parlement lors du discours à la Nation du président Jacob Zuma, comme nous le rapporte BBC.

Ce parti politique, considéré sur l’échiquier politique sud-africain comme étant un parti centriste et libéral, veut dénoncer ainsi le déploiement des agents de sécurité dans l’enceinte du Parlement. Car cela, selon lui, est anticonstitutionnel.

Jeudi 9 janvier, les députés du parti d’opposition Les Combattants pour la liberté économique (EFF en anglais), mené par le jeune charismatique Julius Malema, ont jugé que le président Jacob Zuma n’était pas légitime pour s’exprimer au sein de l’hémicycle. Ils ont essayé d’interrompre son discours à la nation.

La présidente du Parlement, Baleka Mbete, a demandé aux agents de sécurité du Parlement de les faire sortir. C’est lors de l’exécution de son ordre qu’il y a eu échanges de coups entre ces agents et ces parlementaires EFF qui se distinguent des autres par leurs traditionnelles combinaisons rouges de mineurs et de femme de ménage.

C’est la troisième année consécutive que le discours à la nation de Jacob Zuma est perturbé par des députés Les Combattants pour la liberté économique (EFF). L’an dernier, la même scène s’était déroulée au sein de l’hémicycle, mais moins grave que celle-ci qui s’est poursuivie à l’extérieur du bâtiment.

La cote de popularité du président Zuma ne cesse de dégringoler à cause d’une série de scandales, dont les plus connus sont les affaires Nkandla et Gupta.

Cette dernière affaire Gupta, révélée par un document très compromettant rédigé par la médiatrice de la République, Thuli Madonsela, et publié sur ordre de la justice, pointait de lourds soupçons de collusion entre l’exécutif et la richissime famille d’hommes d’affaires Gupta soupçonnés d’influencer le président Zuma au point de lui imposer la nomination de certains ministres pour favoriser leurs intérêts.

Kouroukanfouganews

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s