Côte d’Ivoire: 17 millions de fcfa promis aux FS, faux et archifaux, mais les mutins demandent pardon

image

Depuis hier, les ennemis de la Côte d’Ivoire colportaient des informations subversives selon lesquelles le gouvernement a promis des primes d’un montant de 17 millions de francs CFA à chaque élément des Forces spéciales qui n’ont pas pu contenir leur envie vis-à-vis de leurs frères d’arme qui se sont mutinés début janvier, et ont semé la terreur principalement à Adiaké, une ville située à une centaine de kilomètres à l’est de la capitale économique de Côte d’Ivoire, Abidjan.

Faux et archifaux ! Au contraire, ces Forces spéciales regrettent leur indiscipline, et à une ville d’Adiaké qui a retrouvé son calme, elles ont demandé pardon pour le mal qu’elles ont causé à la population, notamment aux notables et aux autorités de la région : la sous-préfète, le maire et le chef du village d’Adiaké.

Cet article de RFI que nous relayons pour vous en apporter plus de précisions, vous en dira plus ; intitulé:

CÔTE D’IVOIRE: RETOUR AU CALME À ADIAKÉ, LES MUTINS DEMANDENT PARDON

Les rues sont redevenues paisibles à Adiaké et les militaires mutins des forces spéciales sont retournés dans leur caserne. A la mi-journée, le haut commandement de l’armée s’est rendu dans cette ville à une centaine de kilomètres à l’est d’Abidjan pour entendre ces mutins faire amende honorable.

« L’incident est clôt ». Ce sont les termes utilisés par le ministre ivoirien chargé de la Défense, Alain Richard Donwhai, qui depuis le 6 janvier dernier, n’a pas manqué d’ouvrage dans les casernes du pays.

Joint par téléphone, le ministre a indiqué que le chef d’état-major des armées et le patron des forces spéciales ivoiriennes ont reçu de la part des mutins d’Adiaké une demande de pardon. Ces militaires d’un corps d’élite de l’armée ayant terrorisé les civils reconnaissent « leur erreurs et leur faute », selon le ministre.

Ensuite, selon une autre source, le général Touré Sékou et le commandant Lassina Doumbia sont allés en délégation avec les mutins pour faire amende honorable auprès des notables et autorités de la région : la sous-préfète, le maire et le chef du village d’Adiaké.

Ces actes de contritions se sont poursuivis à l’hôpital de la ville ou une femme et un adolescent ont été blessés par des balles perdues. Deux victimes qui seront prises en charge médicalement à Abidjan, précise une source militaire.

De même, insiste-t-on du côté des autorités, aucun accord n’a été conclu avec les militaires mutins qui réclamaient des primes de douze millions de francs CFA et l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail.

Sur ce dernier point le ministre Donwhai précise que le gouvernement a déjà acté les améliorations de traitement dans sa loi de programmation militaire et y travaille donc déjà, pour l’ensemble des soldats du pays.

La dernière mutinerie ?

Selon le chercheur Arthur Banga, universitaire et spécialiste des questions de défense, cette mutinerie était la dernière, « parce que si on s’en tient aux déclarations officielles du gouvernement, cette fois-ci il n’y a pas eu de primes, ce qui montre la fermeté du gouvernement, qui ne veut plus ouvrir les vannes financières.»

Il estime par ailleurs que s’il y a eu des discussions avec les mutins, c’est uniquement parce qu’il s’agit dans ce cas de figure d’un corps d’élite. « Et je parie aussi que si ça avait été une autre unité que les forces spéciales, on ne serait même pas allé aux négociations. »

Selon le chercheur, le véritable défi pour les autorités est désormais d’aplanir les différences au sein de l’armée. « Je pense que, maintenant, le problème sera de créer une nouvelle cohésion. Et de faire comprendre à tous les militaires qu’ils sont tous du même corps, de la même armée, du même pays et, à partir de ce moment-là, ne plus se permettre d’accorder des privilèges à qui que ce soit. »

RFI

Kouroukanfouganews

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Une réflexion sur « Côte d’Ivoire: 17 millions de fcfa promis aux FS, faux et archifaux, mais les mutins demandent pardon »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s