Burkina se prépare à faire face à l’ouragan de la grève “sauvage”

image

Le Burkina Faso, grand pays voisin de la Côte d’Ivoire, se prépare à faire face à l’ouragan de la grève “sauvage” qui a affecté les établissements scolaires publics de ce pays voisin devenu premier producteur mondial de l’or brun grâce à la forte main-d’œuvre fournie par les industrieux ressortissants burkinabés.

D’après le site officiel de Burkina24, le Syndicat National des Professionnels de l’Education Préscolaire (SYNAPEP) annonce un préavis de grève du 15 au 16 février 2017 pour réclamer de meilleures conditions de travail.

Le SYNAPEP, dans un préavis adressé au Président du Faso daté du 30 janvier 2017 dont une copie est parvenue à Burkina24, a relevé des difficultés dans la mise en oeuvre du transfert du préscolaire au Ministère de l’éducation nationale. Ces difficultés tendent à « saper des acquis de plusieurs générations ».

Le syndicat affirme avoir alerté à plusieurs reprises l’autorité en charge de l’éducation nationale sur la situation que vivaient les acteurs du préscolaires, mais a « buté sur l’indifférence totale » de ses vis-à-vis.

Ce qui explique ce préavis de grève de 48 heures du 15 au 16 février afin d’exiger la satisfaction de 12 points de revendications, parmi lesquels, notamment, la dotation des structures préscolaires en manuels et vivres, le traitement du dossier du personnel des ex-garderies, la création d’une direction centrale propre à l’éducation préscolaire et des services spécifiques dans toutes les directions déconcentrées du MENA et leur occupation effective par les professionnels de l’éducation préscolaire, l’élaboration d’une politique de formation et le recrutement du personnel du préscolaire en nombre suffisant afin de développer ce secteur de l’éducation burkinabè.

Il faut dire que les nombreuses grèves qui ont paralysé cette année scolaire 2016/2017 en Côte d’Ivoire ne sont pas un bon exemple à suivre. À part leur litige avec leur ministère de tutelle portant sur les cours des mercredis, les enseignants ivoiriens, aussi sous la tutelle du ministère de la fonction publique, étaient entrés en danse avec leurs collègues d’autres fonctions pour prolonger pendant plus de trois semaines l’analphabétisation de nos enfants. Bonne alerte rouge pour les autorités burkinabè.

Kouroukanfouganews

C’est avec vos encouragements que nous pouvons continuer. Faites des gestes en aimant seulement cette nouvelle page kouroukanfougaNews (https://m.facebook.com/kouroukanfouganews/) pour recevoir nos ActuaRéalités. Cliquez sur le bouton en bas du logo de la page.

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s