Côte d’Ivoire: le procès des victimes de Novotel reporté au 21 février

image

Le procès de dix Ivoiriens, dont la plupart sont des militaires, qui s’est ouvert mardi 30 janvier à Abidjan, a été reporté au 21 février, pour « des difficultés sérieuses », d’après le juge Mourlaye Cisseko qui a fait état de l’absence de cinq accusés sur dix.

Ces dix personnes, dont le général Dogbo Blé, sont accusés d’enlèvement et d’assassinats de quatre personnes en pleine crise post-électorale: Stéphane Frantz Di Rippel, directeur de l’hôtel Novotel d’Abidjan, Yves Lambelin, directeur général de Sifca, plus grand groupe agro-industriel ivoirien et figure du patronat local, son assistant béninois Raoul Adeossi et le Malaisien Chelliah Pandian, directeur général de Sania, filiale de Sifca.

Selon le gouvernement Ouattara, qui venait à peine de s’installer après la chute de Laurent Gbagbo, ces victimes ont été enlevées par un commando militaire le 4 avril 2011 pendant les combats à Abidjan.

Elles ont été ensuite emmenées au palais présidentiel occupé alors par Gbagbo et ses fidèles, torturées et tuées, dont les corps ont été découverts plus tard dans la lagune à Abidjan.

Les avocats de la partie civile et ceux de la défense non seulement se sont insurgés mardi contre le parquet général qui ‘’n’a pas fait son travail’’, mais se sont renvoyé la balle dans leur camp.

La défense par la voix de Me Mathurin Djirabou, a répliqué à la partie civile qui l’a accusée des manœuvres pour reporter l’audience, que ‘’Dire que c’est la défense qui a demandé le report, ce n’est pas juste. Nous sommes venus en second ressort. C’est le Parquet qui a sollicité le report parce que des accusés n’avaient d’avocats pour leur défense’’.

Pour Me Pierre Olivier Sur, l’un des avocats français des familles des victimes « Au bout de cinq ans, il est inadmissible que cette affaire ne soit pas jugée ». Ce dernier espère la reprise du procès dans un mois, et prévient contre d’autres reports, car « Alors il faut que les choses cessent, il faut que le parquet général et le président fassent preuve d’autorité ».

Kouroukanfouganews

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s