Côte d’Ivoire: les écoliers reprennent le chemin des classes

image

En Côte d’Ivoire, les fonctionnaires devraient reprendre le chemin du travail ce lundi. Après trois semaines de grève, un des mouvements les plus longs et les plus durs depuis l’élection d’Alassane Ouattara en 2011, ils ont décidé de suspendre leur mouvement pour laisser une chance aux dernières négociations. Ils ont en effet obtenu gain de causes pour cinq de leurs six revendications. Le dialogue porte désormais sur les stocks d’arriérés de salaire. Alors que l’Education nationale était un des secteurs les plus touchés, la réouverture des écoles soulage nombre de parents et d’élèves.

« SVT, physique, français, histoire et maths… J’ai déjà mis les cahiers dans le sac. Je suis très contente ! » Son cartable bien rempli, Samira est fin prête à reprendre le chemin des classes. Après trois semaines de grève de son instituteur, cette élève de 4ème est impatiente de retrouver ses camarades, et assure-t-elle, de refaire des devoirs et des interrogations écrites. Dans cette famille abidjanaise, personne n’a compris quelles étaient les raisons de la grève des professeurs. Et la réouverture annoncée des écoles ne parvient pas à dissiper les inquiétudes.

« Trois semaines, c’est beaucoup. Les enfants sont à la maison, ils ne font que jouer. Il y en a une qui doit passer en CP. A l’examen, comment ça va se passer ? Moi en tout cas, j’ai peur pour ma fille », s’inquiète Sali, la tante de Samira.

Pour éviter de mauvais résultats aux examens de fin d’année, la ministre de l’Education nationale a annoncé que le calendrier scolaire serait réaménagé. Maimouna, la maman de Samira a préféré investir dans un grand tableau noir.

« C’est pour les enfants, pour étudier, le soir. On est obligé de faire les cours, le soir », explique-t-elle.

Désormais, pour rattraper le retard un professeur viendra donner des cours supplémentaires et payants aux enfants de la famille. Car ici chacun craint une reprise de la grève. Les syndicats ont prévenu qu’ils ne faisaient que la suspendre. Elle reprendra dans un mois ont-ils promis, si les négociations avec le gouvernement n’ont pas abouti.

Par RFI | 30-01-2017

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s