Sénégal – Karim Wade : ses biens parisiens ne seront pas saisis

image

Le fils de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade pourra continuer à disposer de son appartement et de son compte bancaire dans la capitale française.

Accusé d’enrichissement illicite avec une procédure enclenchée en France également, Karim Wade vient de gagner une manche contre la juridiction sénégalaise devant laquelle il avait été déféré : la cour de répression de l’enrichissement illicite. Celle-ci souhaitait que la justice française saisisse son appartement parisien et un compte bancaire à son nom dans le cadre d’une demande d’entraide judiciaire formulée par le Sénégal. Pour le procureur de la juridiction sénégalaise, celle-ci était recevable « dans la mesure où la confiscation d’un appartement et d’un compte bancaire n’ont pas d’impact sur les intérêts de la nation et l’ordre public français ». Il avait ajouté que l’arrêt de la CREI avait un caractère décisif et exécutoire assurant que la législation française prévoyait la confiscation des biens pour les cas de blanchiment d’argent. Un point qu’avait vigoureusement contesté la défense qui avait avancé que la législation traite des délits de blanchiment, de recel ou de vol, mais pas d’enrichissement illicite.

Satisfaction dans le camp de Karim Wade

Il semble que le tribunal correctionnel est allé dans le sens de la défense puisqu’il a estimé qu’« il n’y a ni délit de corruption ni délit de blanchiment ». Par conséquent, il s’est opposé à la saisie des biens de Karim Wade. Cité par RFI, l’avocat de M. Wade, Jean-Marc Fediba, a estimé que « cette décision va dans le bon sens. Le tribunal était saisi d’une requête pour savoir s’il devait donner force exécutoire à une décision que la défense de M. Wade n’a eu de cesse de dénoncer. Force est de constater que le tribunal aujourd’hui s’est rangé du côté des arguments de la défense et a constaté qu’aucune infraction, quelle qu’elle soit et de quelque nature qu’elle soit, ne pouvait être sérieusement reprochée à Monsieur Karim Wade », a-t-il dit.

Pour rappel, Karim  Wade a été gracié par Macky Sall le 24 juin dernier. En mars 2015, la justice sénégalaise l’avait condamné à six ans de prison pour enrichissement illicite et à une amende de 210 millions d’euros.

James Barma

Par Le Point | 27-09-2016

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s