Côte d’Ivoire: Guillaume Soro, à propos de l’élaboration de l’avant-projet de la nouvelle Constitution : « Je me réjouis du processus ».

image

En Côte d’Ivoire, l’élaboration d’une nouvelle constitution devient une réalité. Le comité des experts chargés de la question a remis officiellement au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, l’avant-projet. Le texte sera ensuite examiné par le gouvernement en conseil des ministres, avant d’atterrir sur la table des députés pour adoption. Un processus dont se réjouit la deuxième personnalité de l’Etat, le président de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro.

« Je me réjouis particulièrement que le processus d’abord ait été ainsi mené et que ce processus passe par l’assemblée nationale. Les députés seront invités à lire le projet de Constitution et à se prononcer là-dessus », a-t-il indiqué.

Guillaume Soro s’est prononcé lors d’un déplacement le samedi 24 septembre 2016 à M’Batto, où il a procédé à l’inauguration d’une école primaire publique de six classes, offerte par la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (Lonaci) et baptisée Epp Guillaume Soro à la demande de la population.

La cérémonie de remise organisée sur la place principale de la ville, a donné lieu à une mobilisation exceptionnelle des populations du département de M’Batto.

Pour le Directeur Général de la Lonaci, Issiaka Fofana, si la Lonaci a répondu favorablement à la demande de la population de M’Batto, c’est bien parce que le don de l’école touche à l’essence même de la mission de la Lonaci, c’est-à-dire « contribuer à l’amélioration du bien-être de la population ivoirienne, sans distinction d’ethnie, de religion et politique ».

L’action sociale de la Lonaci a été saluée par le chef des députés ivoiriens. « Je voudrais féliciter tout le personnel de la Lonaci, son Directeur Général, Fofana Issiaka. Je ne suis pas surpris par le travail qu’il accomplit à la Lonaci, parce que Fofana Issiaka est un de ces commis de l’Etat, discret, effacé, mais efficace. C’est avec lui que j’ai fait un cheminement de plus de quatre ans à la Primature en qualité de Directeur administratif et financier. Je voudrais le remercier et le féliciter pour sa compétence et son efficacité ».

Cette remise de don a été bien accueillie par la population du département, puisque dans toute sa composante, elle est sortie en masse pour réserver un accueil chaleureux à l’illustre hôte. Guillaume Soro a mis à profit cette occasion pour s’adresser aux chefs traditionnels en ces termes : «Je vous demande d’aller dans les villages, dans les campements pour tenir un langage de paix, un langage d’amour, un langage de tolérance. C’est important la réconciliation nationale. En tant que chefs traditionnels, c’est à vous de vous adresser aux populations de toutes les obédiences politiques ». Puis aux cadres, le président du parlement leur a demandé de s’élever au-dessus des contingences politiques et de privilégier le développement de la région du Moronou. « Nous sommes en démocratie et en démocratie, tout citoyen est libre d’embrasser l’idéologie politique qu’il veut. Nous sommes en 2016, c’est l’ère de la liberté, de la démocratie. On ne peut pas embrigader la population. On ne peut pas obliger quelqu’un à militer dans un parti politique. C’est un choix libre, c’est un choix délibéré. Ce qui doit nous intéresser c’est le développement du Moronou », a exhorté Guillaume Soro.

Correspondance de Bill leo

Par Abidjan.net | 26-09-2016

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s