Mali: le cynisme ou le scepticisme de Sarkozy sur « la mission de la France au Mali »

image

Sarkozy n’en finit pas avec ses sarcasmes à l’encontre du Continent noir, qui l’ont enquiquiné à l’université Cheikh-Anta-Diop de Dakar, jusqu’à se prononcer sur son histoire dont il est grand ignare. «Le drame de l’Afrique, c’est que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire», avait-il dit sans vergogne lors de son fameux discours devant les étudiants, les enseignants et les personnalités politiques bondant l’amphithéâtre de ladite université prestigieuse de Dakar.

Selon toutes les analyses des experts militaires, et des folliculaires qui lèvent souvent les black-out médiatiques pour faire régner la vérité comme le soleil de midi, Nicolas Sarkozy ne serait que le cerveau de la bande qui a ouvert la boîte de Pandore en Libye pour que le nord du Mali tombe en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes qui ont fait allégeance à Al-Qaïda, et qui y ont semé la terreur jusqu’à ce qu’ils en soient chassés à la suite du lancement en 2013, à l’initiative de la France, d’une intervention militaire internationale, qui se poursuit actuellement.

Pourtant cet animal politique connu pour ses extravagances et ses contre nature d’énergumène, comme ses ex-homologues, ne s’en fait aucun remord ; bien au contraire. Il vient de s’exprimer rongé de cynisme sur France 2 sur la mission de la France au Mali, dans un entretien révélé par cet article de ce vendredi qui suit que nous prélevons sur le site de La Provence, intitulé:

SARKOZY SCEPTIQUE SUR LA « MISSION » AU MALI

Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire de la droite pour 2017, a indiqué qu’il n’avait « pas compris qu’elle était la mission de la France au Mali », ce soir sur France 2, lors de L’Emission politique.

« On a envoyé les soldats français au Mali. Peut-être était-ce nécessaire mais sur un espace grand comme trois fois la France, envoyer 3 000 soldats français pour rétablir l’ordre… Je me demande encore quelle est leur mission », a affirmé l’ex-chef de l’Etat.

« On a dit aux Français que ça ne durerait que quelques semaines. Je n’ai toujours pas compris qu’elle était la mission et combien de temps nous allions y rester ! », a-t-il ajouté.

L’intervention française au Mali a débuté en janvier 2013, lorsque le président François Hollande a pris la décision, à la demande des autorités maliennes et dans le cadre des résolutions du Conseil de sécurité des Nations Unies, de participer à l’arrêt de l’offensive des djihadistes. 

Par Kouroukanfouganews
Avec La Provence et AFP
Publié le 16 septembre 2016

Publicités

Auteur : Charles Coulibaly Nountché

Écrivain, poète, blogueur

1 réflexion sur « Mali: le cynisme ou le scepticisme de Sarkozy sur « la mission de la France au Mali » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s